Administration cantonale et établissements publics autonomes

Le SIT défend le principe d’un Etat social fort basé sur une fiscalité juste et garantissant à tous-tes des prestations publiques de qualité en fonction des besoins de la population. Pour le SIT, la protection des salarié-e-s et l’amélioration des conditions de travail sont une nécessité indissociable du développement d’un service public de qualité.

Le SIT est très actif dans les services publics. De par sa pugnacité et sa capacité de propositions, le SIT est devenu un interlocuteur combatif reconnu des employeurs. Dans les services publics et para-publics, l’action du SIT se décline sur plusieurs plans :

a. L’action collective

Organisation des salarié-e-s dans les services et unités en cas d’attitude autoritaire de la hiérarchie, mauvaise ambiance de travail, non-respect des règles horaires, réorganisations, modifications de cahier des charges, manque d’effectifs et luttes pour plus de postes de travail, etc, intervention et/ou négociation au niveau du Conseil d’Etat pour les aspects généraux (cadre légal et réglementaire).

b. La défense individuelle

Mise à disposition des membres d’un secrétariat professionnel et compétent pour conseiller et accompagner des démarches individuelles et assurer la défense dans tous litiges (évaluation des prestations, nomination, entretien de service, sanctions, insuffisance de prestations, protection de la personnalité, pressions de la hiérarchie, difficultés horaires, recherche d’un poste compatible avec l’état de santé suite à maladie/accident, demande de PLEND, etc).

c. L’unité d’action syndicale

Participation active aux diverses instances du Cartel intersyndical du personnel de la fonction publique et du secteur subventionné (lien vers site du Cartel), et action collective intersyndicale au niveau des services-unités.

Devenez membre du SIT. Le SIT-services publics se compose de divers groupes syndicaux et comités de militant-e-s. Ils-elles y discutent des enjeux syndicaux et de la stratégie du SIT, définissent les positions du SIT et peuvent participer à diverses instances internes (groupes de travail, commissions, Comité interprofessionnel, etc), ou externes (Assemblée des délégué-e-s du Cartel, Commission paritaire du statut, instances des caisses de pension, groupes de négociation, commissions officielles, etc).

COVID-19 - l’action du SIT dans les services publics

Le SIT en cette période difficile liée à la pandémie, défend en priorité la protection du personnel des services publics. Cette crise montre comment les services publics sont importants. La majorité des administrations sont en télétravail, souvent avec des moyens réduits. Les services prioritaires sont au front pour les services à la population. Nous veillons à la protection du personnel (respect au minimum des normes santé de l’OFSP), en particulier aussi pour la protection de la population. Le SIT négocie avec l’OPE les conditions de travail en télétravail ou sur le terrain. Avec le Cartel, le SIT a communiqué à plusieurs reprises sur les conditions de travail actuelles, et veille à les corriger.

Signez la pétition du personnel de l’administration cantonale au Conseil d’Etat "NON au décompte horaire négatif !". Vous pouvez également la signer en ligne.

Lisez ici la lettre-info du Cartel intersyndical du 24 avril 2020 « Les organisations du Cartel défendent les droits du personnel »

Lisez ici le communiqué de presse du Cartel intersyndical du 8 avril 2020 « Le personnel de l’État prétérité par certaines mesures COVID-19 ».

Cliquez ici pour lire la lettre-info du Cartel du 26 mars 2020.


Le SIT se bat quotidiennement aux cotés des salarié-e-s des services publics et secteurs subventionnés pour :

1. Plus d’égalité entre femmes et hommes, et contre toutes les formes de discrimination.

2. Une meilleure protection des salarié-e-s contre l’arbitraire.

3. La suppression des statuts précaires, pour la stabilisation des auxiliaires, et contre le recours abusif aux emplois temporaires.

4. Plus d’effectifs/postes dans les services/unités qui en ont besoin.

5. Une politique salariale juste et prenant en compte l’évolution des métiers.

6. Le maintien d’un système de retraite et de préretraite garantissant un revenu digne et décent pour tous-tes, pour la reconnaissance du principe de pénibilité du travail, et pour une participation plus importante de l’employeur aux cotisations.

7. Le droit à la formation professionnelle et continue.

8. Une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie privée, contre les temps partiels imposés et la déréglementation horaire.

9. Une gestion du personnel respectueuse, contre le management autoritaire.

10. Pour la santé du personnel contre les causes de détérioration des conditions de santé au travail et pour une meilleure protection en cas de problèmes de santé.

Lien vers la version imprimable (recto-verso) du tract "Ensemble nous sommes forts"


Articles de cette rubrique

Pétition contre l’ACS (TISA) à signer

Nous vous invitons à signer et faire signer en toute urgence la pétition contre l’ACS (TISA)

Office cantonal de l’emploi : Action et rassemblement du personnel

21 mars 2014 - Une action et un rassemblement du personnel de l’Office Cantonal de l’Emploi (OCE) a été menée le jeudi 20 mars, à 10h devant l’OCE. Depuis des mois, le personnel déplore une surcharge de travail et une grande difficulté d’offrir des prestations de qualité à l’ensemble des demandeurs-euses d’emploi.

communiqué
Service de protection des mineurs et Service de protection de l’adulte : grève suspendue, place au dialogue

11 novembre 2013 - Réuni en Assemblée générale ce matin, le personnel du SPMi et du SPAd a décidé de suspendre le mouvement de grève entamé lundi dernier. Le but de cette suspension est de permettre l’ouverture de négociations sereines entre les syndicats et les Départements concernés. En effet, les services de M. Beer ayant annoncé la possibilité d’une rencontre cette semaine encore, les employé-e-s veulent croire en la bonne volonté des autorités à sortir de la logique conflictuelle qui a prévalu jusqu’ici.

communiqué
3e jour de grève du service de protection des mineurs (SPMi) et du service de protection de l’adulte (SPAd) : la mobilisation ne faiblit pas

6 novembre 2013 - Depuis lundi, 80% des travailleurs-euses sociaux-ales du SPAd et 50% des travailleurs-euses sociaux-ales du SPMi sont en grève, auxquel-le-s s’ajoutent encore des collaborateurs-trices de diverses autres fonctions. Au total, ce sont 64 collaborateurs-trices qui participent au mouvement dès le 1er jour.

Voilà des années que le personnel de ces deux services subit une augmentation et une complexification constante de sa charge de travail et de son degré de responsabilités, sans que la reconnaissance accordée par l’Etat-employeur y soit proportionnée.

Service de protection des mineurs et Service de protection des adultes en grève

Dès ce jour, lundi 4 novembre 2013, le personnel du SPMi et SPAd entame une grève reconductible afin que ses revendications soient enfin prises au sérieux par son employeur.

communiqué
Office cantonal de l’emploi : La grève est reconduite

Soutenus par les syndicats SIT et SSP, plus de 80 employé-e-s de l’OCE se sont déclarés en grève le jeudi 19 septembre pendant une demi-journée. Parmi eux, une forte majorité de conseiller-ères en placement, mais aussi les collègues des autres services ont participé au premier mouvement de grève des employé-e-s de l’OCE. Les raisons de la grève sont liées à une surcharge de dossier à traiter par conseiller-ères en placement. Alors que le SECO (secrétariat à l’économie) préconise un nombre de dossiers par conseiller-ère en placement d’un maximum de 120, la moyenne atteinte dans les ORP genevois oscille entre 150 et 170 dossiers.

communiqué
OCE : le personnel est mécontent

Disponibilités insuffisantes pour les demandeurs-euses d’emploi ; surcharge ; réponses de la direction de l’OCE inadéquates pour un service public.

Les syndicats SSP et SIT, mandatés par l’assemblée générale du personnel de l’Office cantonal de l’emploi (OCE), informent des mesures de lutte préavisées pour le mois de septembre 2013.

Semaine d’action et de réflexion du Service de protection des mineurs (SPMi) du 15 au 19 avril

Petit service de 190 personnes au sein du grand Département de l’instruction publique (DIP), le Service de protection des mineurs (SPMi) occupe cependant une position centrale dans le soutien éducatif proposé aux parents et dans l’aide et la protection des enfants en difficulté. Le personnel du SPMi attire depuis plusieurs années l’attention du DIP sur sa situation de surcharge et sur le mauvais état de santé du personnel, documenté par une enquête en 2009. Malgré les quelques mesures mises en oeuvre, le taux d’absence pour maladie est supérieur à 10% dans ce service, depuis plus de cinq ans.

Défendons les services publics ensemble et maintenant !

Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné vous invite à une assemblée du personnel le jeudi 11 avril 2013 à 20h à la Salle du Faubourg (rue des Terreaux-du-Temple)

Service des tutelles d’adultes (STA) : rassemblement du personnel le 6 décembre 2012 dans le cadre de la journée de grève et de mobilisation du service public

Le personnel du STA se mobilise le 6 décembre 2012.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70