Loi sur la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève : l’essentiel est préservé

Communiqué de presse du 3 mars 2013

Le SIT accueille avec soulagement le résultat de la votation de ce jour concernant la Caisse de prévoyance de l’Etat de Genève. Il appelle les travailleurs-euses du canton à poursuivre leur mobilisation pour défendre le service public d’une part, et pour promouvoir un meilleur système de retraites pour toutes et tous d’autre part.

Par 75% des votant-e-s, le peuple a accepté la fusion des caisses de pension publiques genevoises CIA et CEH. Par ce vote, la population genevoise a accordé son soutien à une loi qui préserve l’essentiel du système de retraites des services publics, soit le principe de primauté de prestation, la répartition des cotisations 2/3 employeur – 1/3 employé-e, la possibilité d’une retraite anticipée pour tous-tes, notamment pour les travailleurs-euses exerçant les métiers les plus pénibles, un système de prévoyance plus solidaire et plus égalitaire à l’égard des femmes, le principe d’une retraite décente pour toutes et tous.

Le SIT se félicite que la population ne se soit pas laissée tromper ni par les discours anti-fonctionnaires, ni par les promesses aventuristes des référendaires.

En effet, nombreuses ont été les voix qui se sont élevées durant la campagne pour dénoncer le caractère prétendument trop coûteux de la loi et pour critiquer les prétendus « privilèges » des fonctionnaires, en appelant donc à voter non au profit d’un nivellement par le bas des retraites des services publics. Le vote de ce jour constitue donc un frein populaire aux intentions antisociales promues par la droite de l’échiquier politique.

Fort de ce résultat, le SIT s’engage à poursuivre la lutte syndicale pour obtenir les garanties nécessaires à l’application du nouveau plan de prévoyance, notamment en s’opposant par tous les moyens au projet de l’Entente de supprimer le Plan d’encouragement au départ (PLEND), ou encore en veillant à l’établissement de la liste des métiers les plus pénibles.

Le SIT appelle également le personnel des services publics, mais également l’ensemble de la population, à se mobiliser de manière encore plus importante pour stopper le démantèlement des conditions de travail et des prestations du service public.

Enfin, le SIT poursuivra son combat pour améliorer le système de retraite par un renforcement de l’AVS, pour un système plus durable, plus solidaire et à même de garantir à tous-tes les travailleurs-euses une retraite digne.

Contact : Davide De Filippo, secrétaire syndical