économie domestique

Travailleuses et travailleurs de l’économie domestique, vous avez des droits !

... dans votre intérêt, il s’agit de les faire respecter !

- Que vous soyez gouvernante, cuisinier, cuisinière, valet de chambre, femme de chambre, femme de ménage, chauffeur, jardinier, repasseuse

... Que vous soyez employé-e dans un ménage privé ou dans une institution non soumise à une convention collective de travail…vos conditions de travail et de salaire sont réglées par un contrat-type de travail. Son contenu a été adopté par les autorités cantonales, par le biais de la Chambre des relations collectives de travail. Les dispositions contenues dans ce contrat-type doivent être respectées par votre employeur.

Il va sans dire que vous pouvez bénéficier de conditions plus favorables que celles contenues dans ce document officiel, par la signature d’un contrat de travail écrit entre votre employeur et vous-même. Dans ce cas, vous pouvez également vous référer au contrat-type pour toutes les questions non réglées ou abordées dans ce contrat personnel.

Les normes, les règles et les conditions définies dans le contrat-type sont donc les conditions minimums auxquelles vous avez droit, dans tous les emplois compris dans l’économie domestique et sur tout le territoire du canton de Genève. Cette réglementation vous concerne et vous protège tous et toutes, que vous travailliez à temps complet ou à temps partiel, que vous ayez un ou plusieurs emplois à temps partiel, que vous ayez ou non un statut légal en Suisse.

L’économie domestique regroupe des activités professionnelles parmi les plus pénibles et les plus ingrates qui soient ; celles-ci sont trop souvent exposées à de multiples abus ; souvent les employeurs, eux-mêmes peu au fait des règles régissant le droit du travail, profitent de votre méconnaissance de vos droits pour encore mieux vous exploiter et abuser de vous !

Le secteur de l’économie domestique englobe des emplois très dispersés, mais nombreux, que l’on peut évaluer, pour le seul canton de Genève, à plus de 30’000. C’est dire si vous êtes des milliers à être concernés par une application correcte du contrat-type du secteur.

- Le SIT tient des permanences d’accueil les mardis et jeudis de 14 à 18 h.

Que vous soyez syndiqué-e ou non, que vous soyez ou non en possession d’une autorisation de résidence et/ou de travail, nous vous accueillons sans aucune discrimination et en toute sécurité. Ne vous laissez pas intimider par les éventuelles menaces de votre employeur : c’est votre droit le plus strict et fondamental que de faire respecter et d’améliorer vos conditions de travail !

Brochures : Quels sont vos droits dans l’économie domestique

Brochure : Quels sont vos droits dans l’économie domestique 2017

Contrat-type de travail dans l’économie domestique à Genève

Articles de cette rubrique

Un travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques : signez l’appel !

La Convention 189 « Un travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques » de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) est entrée en vigueur le 12 novembre 2015.

Action devant le Grand Conseil le 13 mars

La campagne "Aucune employée de maison n’est illégale" organise une action devant le Grand Conseil le jeudi 13 mars 2014 de 16h30 à 17h15 !

communiqué
La Fédération internationale des employé-e-s de maison est née

De toute part du globe terrestre sont venues des femmes, syndicalistes, militantes, employées de maison, afin de s’unir, de mettre en commun leur force pour défendre leur dignité et leurs droits.

Le syndicat SIT a participé à cet événement mondial : la naissance de la Fédération internationale des employé-e-s de maison. C’est en Uruguay, à Montevideo, du 26 au 28 octobre 2013, que s’est tenu le congrès fondateur, car, non seulement ce pays est le premier à avoir signé en 2012 la Convention internationale 189 "un travail décent pour les travailleurs-euses domestiques", mais il a en plus, depuis une dizaine d’années, une volonté politique de sortir ce secteur de l’économie informelle. En 2006, le pays a adopté une loi concernant les employé-e-s de maison et a fait un très grand travail pour sa mise en application (salaire minimum, contrôles, information, sanctions, etc.). Le chemin à parcourir reste encore long puisqu’en 2013, environ 50% des personnes travaillant dans le secteur sont déclarées aux assurances sociales, la moitié du parcours est déjà fait.

communiqué
Plus de droits pour les employées de maison

Le secteur de l’économie domestique est en plein essor. Il est devenu indispensable au bon fonctionnement de la société.

Les salaires du secteur de l’économie domestique en 2016