La mobilisation continue dans le service public et les secteurs subventionnés !


Pour maintenir l’égalité de traitement (unité des mécanismes salariaux et des conditions de travail) dans les secteurs publics et subventionnés.

Pour le retrait des projets de loi du Conseil d’Etat (LTRAIT, CPEG) dans le but de pouvoir négocier nos conditions de travail, salariales et de retarite !

Pour corriger les budgets des secteurs subventionnés (SANTÉ, SOCIAL, SOINS À DOMICILE, ENSEIGNEMENT DÉLÉGUÉ, CULTURE) et garantir la qualité des prestations !

Mobilisons-nous pour des subventions suffisantes et l’unité des conditions salariales !

Grâce aux dernières mobilisations, nous avons pu attirer l’attention sur l’absence de négociations concernant la caisse de pension et le projet de loi sur les traitements du Conseil d’État (SCORE) et sur l’insuffisance de dotation financière pour couvrir les besoins en postes et les mécanismes salariaux dans les secteurs subventionnés. Nous avons aussi obtenu l’octroi de la pleine annuité. La mobilisation doit se poursuivre pour pouvoir peser sur les débats et les négociations.

Mobilisons-nous pour peser sur les négociations en cours !

Le Grand Conseil entamera ce jeudi 25 janvier ses débats sur le PL 11877 modifiant la loi sur les indemnités et les aides financières (/LIAF) D 1 11 « Pas de concurrence entre les prestations à la population et les mécanismes salariaux ! ». Ce projet de loi, soutenu par plusieurs député-e-s et partis, vise à permettre un automatisme de subvention supplémentaire pour une pleine compensation des mécanismes salariaux.
Nous devons être là pour le soutenir !

Actuellement, pour financer les mécanismes salariaux, les secteurs subventionnés ne reçoivent qu’une contribution partielle de l’État, proportionnelle à la subvention. Celle-ci ne couvre donc pas l’entier des mécanismes salariaux. En découlent des insuffisances budgétaires énormes, cumulées, qui ont des conséquences directes sur les prestations et les conditions de travail.

Pour s’opposer aux risques de démantèlement et de privatisations supplémentaires, soyons solidaires, personnels des secteurs publics et subventionnés, uni-e-s pour l’égalité de traitement et la défense des prestations.


Pour télécharger le tract du Cartel : cliquez ici



Documents joints

Campagnes