Assemblée du personnel de Imad jeudi 19 octobre 2017 à 17h15 à l’UOG

- WARNING - ALERTE - SOS -

Les conditions de travail du personnel et les prestations de maintien à domicile continuent de se péjorer

Besoins de la population
Toutes les analyses sont formelles, les besoins en soins aigus et complexes de la population ne cessent d’augmenter et pourtant…

Conditions de travail
La durée du temps de travail, le respect du temps de travail et du temps de repos, les horaires, le suivi des absences en cas de maladie de longue ou courte durée, les reconversions et les reclassements professionnels, le suivi et l’encadrement du personnel, la formation sont des dispositions qui devraient garantir de bonnes conditions de travail. Or, les organisations syndicales SIT et SSP constatent qu’il est de plus en plus dur et épuisant de travailler dans les soins à domicile. Pour preuve, le fort taux d’absence qui dépasse fortement les 6% acceptés dans les soins et qui depuis deux ans dépasse les 10% et atteint, selon nos informations, dans certaines antennes, les 15%.

S’ajoutent à ce climat de forte tension, des dérives managériales qui alourdissent les difficultés rencontrées par le personnel et l’institution.

Prévisions Budgétaires
Le Conseil d’Etat prévoit une augmentation de la subvention d’environ 14 millions pour financer entre autre l’ouverture de nouveaux IEPA. Mais, pour réduire les coûts engendrés par le réseau de soins, il envisage de diminuer la durée moyenne de séjour en milieu hospitalier de 6,4 à 6,2 pour des soins somatiques aigus. C’est un report de charge qui pèsera inévitablement sur le personnel.

Assemblée du personnel de Imad
Jeudi 19 octobre
à 17h15
à l’UOG – 3, place des Grottes
1201 Genève (derrière la Gare)

Ordre du jour :
• Conditions de travail et dérives managériales
• Négociations sur les règles de gestion et les horaires
• Les différents types d’entretien
• Absences de longues durées, reconversion professionnelle et suivi
• CPEG : projet de loi et initiative Cartel-ASLOCA

Caisse de pension CPEG -
Pour répondre aux exigences fédérales, le Conseil d’Etat vient de déposer un projet de loi qui prévoit le passage de pri¬mauté de prestation à la primauté de cotisation. Une baisse des rentes, une augmentation des cotisations sociales et enfin la fragilisation du plan de prévoyance pour les fonctions pénibles par un financement à part.

Le Cartel intersyndical cosigne une initiative avec l’ASLOCA qui prévoit de sauvegarder les rentes en créant du logement abordable. Pensez à la signer et à la faire signer.

Venez nombreuses et nombreux pour témoigner, échanger et décider des actions à mener.

Pour télécharger le tract : Cliquez ici



Documents joints

Campagnes