STOP aux coupes budgétaires en ville de Genève

Les coupes budgétaires imposées par la droite au conseil municipal avaient été combattues en 2016 par référendum et refusées en votation populaire par 60% des votant-e-s. Malgré ce message clair de la population, la situation se répète en 2017 alors que les comptes 2016 ont finalement présenté un bonni de 32,5 millions de francs et que le projet du budget 2017 était bénéficiaire. Ces 4 référendums sont un outil démocratique pour faire barrage au programme de démantèlement social et culturel que la majorité veut imposer au cours cette législature. Elle vise à couper, d’ici à 2020, au moins 50 millions de francs dans le budget annuel de la Ville de Genève.

Ces référendums combattent des coupes budgétaires qui totalisent 2,5 millions de francs au budget 2017 :

- un million sur le fonctionnement de l’ensemble des départements, ce qui affectera les prestations à la population et le fonctionnement des services ;

- 340’000 francs sur la solidarité internationale, plutôt que d’augmenter cette ligne en vue d’atteindre progressivement l’objectif des 0,7% fixé au plan international ;

- 963’163 francs sur l’encouragement à la culture, ce qui réduira l’offre à la population et rendra encore plus précaires de nombreuses activités culturelles ;

- 150’000 francs sur l’allocation de rentrée scolaire qui s’ajoute à la volonté de la droite de stigmatiser les ayants droit en leur donnant des bons échangeables dans les magasins.

Le SIT dit 4 x NON aux coupes budgétaires en Ville de Genève :

> NON aux coupes générales dans les prestations de la ville
> NON aux coupes dans l’allocation de rentrée scolaire
> NON aux coupes dans la culture
> NON aux coupes dans la solidarité internationale

Signez et faites signer les 4 référendums contre les coupes budgétaires en Ville de Genève puis renvoyez-les-nous jusqu’au 15 juin 2017.

Seul-e-s les personnes ayant le droit de vote communal sur la Ville de Genève peuvent signer les 4 référendums.

Votre Syndicat SIT



Documents joints