La retraite à 65 ans ? Les femmes disent NON !

Retraite à 65 ans ? Les femmes disent non !

Le 8 mars 2017, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, 300 personnes ont participé au rassemblement organisé à 17h30 à Genève pour dénoncer l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes prévue par le projet prévoyance vieillesse 2020.

Sur l’air de la « mère Michel », ou encore de « Bella ciao » les femmes et les hommes qui s’étaient réunis en solidarité avec elles ont exprimé à l’aide de paroles détournées, et avec humour, qu’elles n’accepteraient pas d’être sacrifiées alors qu’elles cumulent encore les discriminations que ce soit dans la sphère professionnelle ou privée.

A l’heure actuelle, les femmes subissent en effet encore une discrimination salariale de 7 milliards de francs chaque année, sans compter les heures de travail non rémunérées pour le soin aux proches qu’elles assument encore en majeure partie. Les bas salaires qui en découlent se répercutent au moment de la retraite, puisque 4 femmes sur dix ne touchent aucun revenu du 2e pilier. Le projet prévoyance vieillesse 2020, qui prévoit une économie de 1.3 milliards de francs sur le seul dos des femmes, représente donc une réponse pour le moins choquante aux inégalités dont elles sont victimes, alors que les contrôles et sanctions de la discrimination salariale ne sont toujours pas instaurés.

Durant la journée, plusieurs moments de sensibilisation à la population sur cette thématique ont été organisés, par des tractages et stands d’information. Les chambres fédérales devraient en effet délivrer la version finale de PV 2020 à la mi-mars. Un référendum devra donc être lancé pour s’opposer à l’élévation de l’âge de la retraite des femmes et à la baisse du taux de conversion dans le 2e pilier, deux éléments certains du projet final. Ce qui est clairement affirmé dans la lettre ouverte de femmes syndicalistes romandes adressée à l’USS lue à cette occasion.

Cartel Intersyndical, Communauté genevoise d’action syndicale, Ensemble à Gauche, Lestime, Les Verts, Marche Mondiale des Femmes, Parti Socialiste, SEV, SIT, solidaritéS, SSP, Slutwalk Suisse, SYNA, SYNDICOM, UNIA

Ci-dessous :

• Lettre ouverte à l’attention du Comité présidentiel et des déléguée-e-s à l’Assemblée de l’USS

• Journal 8 minutes

Informations complémentaires :

• Audrey Schmid, Secrétaire syndicale Unia, audrey.schmid@unia.ch , 079 176 87 83 ou 022 949 12 00

• Valérie Buchs, Secrétaire syndicale SIT, vbuchs@sit-syndicat.ch , 079 45 45 840 ou 022 818 03 00

PDF

PDF - 1.8 Mo
8Minutes 2017
PDF - 210.1 ko
Lettre à l’USS