Opération Papyrus - communiqué de presse SIT du 21 février 2017

15 ans de lutte pour une avancée majeure pour les travailleuses et travailleurs sans statut légal

Le SIT est engagé depuis plus de 15 ans aux côtés des travailleurs et travailleuses sans statut légal pour la défense de leurs droits fondamentaux. Après avoir ouvert en 2002, les premières permanences syndicales spécifiques à leur situation, il a organisé plusieurs grandes Assemblées générales en 2003, 2004 et 2010, qui ont permis de mettre sur la place publique la nécessité de trouver une solution pour les milliers de personnes sans statut qui, malgré une situation des plus précaires, contribuent activement à la prospérité du canton et de la Suisse toute entière. Au cours de ces longues années, il a, sans relâche, dénoncé l’hypocrisie et l’arbitraire qui caractérisaient la politique discriminatoire de la Confédération et exigé des autorités qu’un processus de régularisation voit le jour.

Le SIT salue ainsi l’avancée majeure que constitue, pour les personnes concernées, l’opération Papyrus présentée à l’occasion de la conférence de presse conjointe du canton et du Secrétariat d’Etat aux migrations de ce 21 février 2017. En tant que partenaire du projet, aux côtés d’autres membres du collectif de soutien dont il est membre actif, le syndicat se félicite de l’aboutissement de plusieurs années de travaux préparatoires et tient à relever l’esprit de collaboration et d’ouverture dans lesquels ces derniers se sont déroulés.

Avec l’opération Papyrus, on retrouve plusieurs revendications du SIT et non des moindres. En fixant des critères simples et objectifs, cette opération permettra à un nombre important de personnes bien intégrées, dont une majorité de familles, de déposer une demande de régularisation avec enfin des garanties de succès et des perspectives d’avenir alors qu’au cours de ces 15 dernières années à peine quatre mille personnes ont vu leur situation se stabiliser dans toute la Suisse, par la faute de critères flous et arbitraires. En facilitant la régularisation des personnes sans statut légal bien intégrées, on leur donne la possibilité de défendre leurs droits : face à des patrons-voyous, à des logeurs peu scrupuleux ou à des réseaux criminels. On leur permet un accès total à la justice et pour les plus jeunes d’entre eux à un vrai accès à l’apprentissage. En leur accordant un statut, on leur fournit les armes leur permettant de lutter sans craintes, aux côtés des syndicats, contre le dumping social et salarial dont ils sont souvent victimes.

Au sujet de ce dernier point, le SIT se réjouit tout particulièrement d’un autre volet prévu par l’opération Papyrus et qui correspond pleinement à ses revendications initiales : la mise sur pied d’un dispositif d’assainissement des secteurs économiques particulièrement touchés par le travail au noir des entreprises et la sous-enchère salariale. La construction, l’hôtellerie-restauration, le nettoyage mais surtout l’économie domestique particulièrement touché par ces problématiques. Une large campagne sera par ailleurs conduite dans l’ensemble de ce secteur pour contrôler le respect des conditions fixées par le contrat-type de travail démontrant ainsi la volonté des autorités à considérer désormais l’économie domestique comme un secteur à part entière. Cette opération permettra également de renforcer la cohésion et les assurances sociales et de réduire les inégalités et la précarité. En réalité, elle bénéficiera à l’ensemble de la collectivité.

Au cours des six dernières années, le SIT, aux côtés d’autres associations de défense de migrant-e-s sans statut légal, a mené d’intenses négociations pour l’aboutissement de ce projet apportant son expertise et sa connaissance pointue des réalités du terrain acquises aux côtés des nombreuses personnes sans statut légal qu’il soutient et défend depuis des années.

Il s’agit maintenant pour lui de se préparer à tout mettre en œuvre, avec les autres associations de défense des migrant-e-s sans statut légal, pour que l’opération Papyrus puisse se concrétiser de la manière la plus efficace possible et profiter au plus grand nombre en informant dans un premier temps les personnes concernées à l’occasion d’une grande soirée d’information qui se déroulera le 28 février dès 20h00 au Palladium.

Enfin, nous souhaitons saluer les centaines de travailleuses et travailleurs sans statut légal qui au soir du 25 février 2003, il y a 14 ans quasi jour pour jour, décidèrent de se rendre à la première AG organisée par le SIT à la salle du Faubourg. Sans leur courage, leur détermination et leur décision de se mobiliser pour défendre collectivement leurs droits, l’opération Papyrus n’aurait sans doute jamais vu le jour.

Fort de cette victoire d’étape, le SIT continuera bien sûr à s’engager aux côtés des travailleuses et travailleurs les plus précaires pour la défense et l’amélioration de leurs droits et se battre aux côtés des personnes migrant-e-s pour une politique migratoire ouverte et solidaire.

Pour tout renseignement complémentaire :
- Thierry Horner, secrétaire syndical, responsable des questions migratoires,

- Davide De Filippo, co-secrétaire général,



Campagnes