Assemblée du personnel de l’Etat et du secteur subventionné le jeudi 17 novembre 2016 à 20h

Novembre 2016 - Le projet de budget 2017 de l’Etat prévoit le versement de l’annuité à l’ensemble du personnel. De plus, contrairement à l’année passée, le projet de budget n’est cette fois-ci pas assorti de mesures brutales telles que l’augmentation du temps de travail, le gel des embauches et la facilitation des licenciements. Ces dernières sont définitivement abandonnées, et c’est sans doute la plus grande victoire, avec celle d’avoir fait reculer le parlement sur le « personal stop », de l’extraordinaire mobilisation que nous avons menée à l’automne 2015.

Budget 2017 : derrière les apparences, l’austérité !
Mais ces bonnes nouvelles ne doivent pas masquer le fait que le Conseil d’Etat n’a pas pour autant abandonné son objectif de réduire les dépenses en personnel de 5% en trois ans, pour faire payer à la population et au personnel à son service (de la population, pas du Conseil d’Etat…) le prix faramineux de la 3e réforme de l’imposition du bénéfice des entreprises. Le projet de budget 2017 s’inscrit dans cette droite (sic) ligne : il comporte des coupes dans tous les secteurs, même ceux qui bénéficient d’une apparente augmentation des ressources. Ces coupes s’ajoutent à celles de 2016, que le Conseil d’Etat a appliquées malgré les 12e provisoires. Le secteur subventionné est particulièrement frappé, malgré la hausse massive des besoins dans le social, la santé ou encore les transports.

Projet SCORE : toujours loin du compte
A cela s’ajoute la volonté inamovible (pour l’instant) du Conseil d’Etat de traduire le projet SCORE en projet de loi avant Noël. Et à voir où en sont les discussions avec le Cartel, ce projet est loin d’être un cadeau. La transparence fait encore défaut, et l’équité de traitement de l’ensemble du personnel n’est pas garantie. Et ce ne sont là que quelques-uns des défauts d’un projet encore en l’état inacceptable.

Retraites menacées
Enfin, et cela ne vous aura pas échappé, le ciel s’abat sur nos retraites. La récente décision de la Chambre suisse des actuaires de baisser le taux « technique » applicable aux caisses selon la loi fédérale plombe d’un coup l’équilibre financier de la CPEG de 1,5 milliard ! La caisse est ainsi mise sous pression de devoir réduire les futures rentes, voire augmenter l’âge-pivot. Le Conseil d’Etat a quant à lui annoncé sa volonté d’ouvrir des négociations sur un projet de loi dès le mois de décembre afin de discuter d’un refinancement, qui risque de coûter très cher au personnel si ce dernier ne se mobilise pas.

La lutte pour défendre le service public est donc loin d’être terminée. Pour défendre les prestations, nos conditions de travail et de retraite, participons nombreux-ses à la prochaine

Assemblée du personnel
de l’Etat et du secteur subventionné
Jeudi 17 novembre 2016
de 20h à 22h, Salle du Faubourg
Rue des Terreaux-du-Temple 8 - 1201 Genève

Téléchargez ici la version imprimable du tract du Cartel intersyndical



Documents joints

Campagnes