34e jour de grève des employés EDS de Partage !

24 septembre 2013

Madame Isabel ROCHAT, Conseillère d’Etat en charge du Département de la solidarité et de l’emploi, participe en ce moment même à une conférence organisée par l’Institut National Genevois dont le titre est « Faire gagner l’emploi ! » alors même que les employés en EDS de l’association Partage en sont à leur 34e jour de grève et ne sont toujours pas entendus par les autorités.

Au-delà des revendications des grévistes de l’association Partage, qui touchent principalement à la santé et la sécurité morale et physique sur leur lieu de travail, se pose la question même des Emplois de Solidarité qui génèrent tout à la fois dumping salarial, précarité et services publics à deux vitesses.

La loi est pourtant claire, elle interdit que les activités des services publics soient confiées à des EDS pour éviter l’apparition de voirie à deux vitesses comme c’est le cas à Genève et dans les communes où les EDS de Partage se retrouvent à faire le même travail que les employés communaux mais avec des conditions salariales et humaines dégradantes.

Il est inacceptable que des travailleurs dont les compétences sont généralement mises au service des collectivités publiques soient payés un salaire de misère ne leur permettant pas de vivre dans des conditions dignes. Ces travailleurs méritent un salaire et des conditions de travail qui respectent les Conventions Collectives de Travail, les Contrats Types de Travail et les usages en vigueur dans la branche.

« Faire gagner l’emploi » ? En autorisant l’Etat à bénéficier des compétences de plus de 800 EDS pour un salaire de misère, sans aucun contrôle et sans que soit garantie la sécurité des travailleurs ? A Madame Rochat de faire gagner des conditions de travail et salariales dignes en faveur des personnes en Emploi de Solidarité !

Pour le SIT : Manuela Cattani

Pour Unia : Anahid Pasha Khani

Lien vers la version imprimable

Cliquez ici pour retrouver toute l’actualité sur la grève des EdS



Campagnes