EVE Crescendo : Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?

EVE Crescendo : Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?

L’EVE Crescendo a l’assurance de pouvoir fonctionner jusqu’à la fin de l’année scolaire 2012-2013. Le syndicat et les délégué-e-s du personnel ont rencontré la Fondation qui gère la crèche (partenariat Ville de Genève et Merck Serono) afin d’obtenir des garanties quant à la poursuite, à long terme, de l’activité sur le site qu’elle occupe actuellement.

Il s’agit de sauver les places d’accueil pour le quartier mais aussi tous les emplois. La fermeture de Merck Serono entraîne la vente des bâtiments et du terrain. Cette vente est en cours et nous n’avons pas obtenu d’assurance pour que ces bâtiments occupés par la crèche puissent être rachetés ou loués par la Ville pour pérenniser son activité. Merck Serono s’est engagé uniquement à faire la promotion de la crèche auprès du repreneur du site.

Lors des auditions faisant suite au dépôt de la pétition en faveur du maintien de l’EVE Crescendo, le SIT a milité auprès des élu-e-s de la municipalité et du canton pour que la Ville de Genève s’engage pleinement dans ce rachat. Une crèche d’entreprise est fragile et peut fermer à tout moment. Si le repreneur du site devait décider de renoncer à la crèche, cela supposerait une perte sèche pour le quartier en terme de capacité d’accueil des enfants mais aussi une perte de tous les investissements consentis pour aménager ces locaux.

La Ville de Genève a manifesté son désir de reprendre la crèche mais, à ce stade, rien n’est conclu. L’heure tourne et il devient urgent pour tous les acteurs de trouver une solution pour les parents et les employé-e-s. Gageons que nous aurons des nouvelles lors de notre prochaine rencontre avec la Fondation le 11 décembre 2012.

Valérie Buchs (Extrait de Sit-info N° 8 de décembre 2012)



Campagnes