La fonction publique répond présent à l’appel du cartel intersyndical

Services publics : ce n’est qu’un début !

Aujourd’hui, 15h, 15 décembre 2011, les services publics ont entamé leur mobilisation. Informé dans un délai extrêmement court, et bravant la pluie et les rafales de vent, 1000 collaborateurs-trices des services publics cantonaux et des secteurs subventionnés ont manifesté leur colère contre les mesures d’économies annoncées par le Conseil d’Etat et la Commission des finances du Grand Conseil.

A 15h30, la salle du Faubourg était pleine, où plusieurs salarié-e-s en grève ont témoigné de la dégradation de leurs conditions de travail et des difficultés qu’ils-elles rencontrent pour délivrer des prestations de qualité à la population du fait du régime sec auquel sont soumis les services publics. Trempé-e-s par la pluie, ils-elles ont ensuite rejoint leurs collègues déjà rassemblé-e-s devant l’Hôtel-de-Ville, pour exiger l’application pleine et entière des mécanismes salariaux et la renonciation aux coupes massives dans les subventions et les prestations à la population.

Cette manifestation est un succès. Elle constitue un signe clair adressé aux autorités : face à la crise, les services publics ne sont pas disposés à passer encore une fois à la caisse. Après des années de blocage des mécanismes salariaux, d’efforts gigantesques pour assurer à la population les services publics dont elle a besoin malgré les diminutions d’effectifs, il est temps pour l’Etat d’assurer le rôle qui est le sien : assurer le financement des prestations publiques en cessant le démantèlement méthodique et régulier de la fiscalité. Genève est un Canton riche, et trop de contribuables, personnes fortunées ou entreprises florissantes, ne participent pas assez au financement du bien public.

Augurons que les autorités finiront par entendre ce message. La manifestation de ce jour est un premier appel. Il y en aura d’autres.

Télécharger le tract du SIT diffusé lors de la journée du 15 décembre



Documents joints

Campagnes