HUG : Le rassemblement du personnel aide-soignant est un succès.

Genève, le 5 novembre 2009

HUG : Le rassemblement du personnel aide-soignant de jeudi 5 novembre est un succès et exige l’ouverture de négociations pour la suppression des horaires à coupure.

Entre 12h15 et 12h45, sur leur pause repas, une centaine d’aides-soignant-e-s ont protesté contre les horaires à coupure lors du rassemblement convoqué sur l’esplanade devant l’Hôpital cantonal par les syndicats SIT et SSP.

L’introduction d’un nouvel et grand horaire à coupure en chirurgie, imposant au personnel aide-soignant de travailler entre 7h et 12h, puis grande coupure et reprise du travail de 18h à 21h, a été la goutte qui a fait déborder le vase. Avatar du passé, supprimés pour les infirmiers-ères déjà depuis les années 70 car les horaires à coupure sont préjudiciables pour la santé et pour l’organisation du temps entre vie professionnelle et vie privée et familiale dans un secteur quasi exclusivement féminin, ils ont persisté dans quatre départements médicaux des HUG, exclusivement pour les aides-soignant-e-s. Avec le manque d’effectifs et certaines réorganisations, ils risquent de revenir à la mode et de s’étendre. SIT et SSP ont donc alerté le personnel sur ce risque de flexibilité accrue et lancé une pétition pour la suppression de tous les horaires à coupure et pour le respect des horaires continus de 8 heures pour tous. Remise à la direction le 5 juin munie de plus de 1.900 signatures, soit celle de la moitié du personnel soignant, elle a reçu une réponse insatisfaisante de la part de la direction des HUG.

Les HUG affirment vouloir supprimer les horaires à coupure dans un délai de 5 ans à travers l’engagement de collaborateurs à temps partiel dont l’horaire de travail ne serait plus à effectuer par journées de 8 heures, mais au prorata du taux d’activité. Ceci signifie qu’un membre du personnel à 50% travaillera 4 heures par jour sur cinq jours au lieu de journées de 8 heures suivies de congés comme aujourd’hui.

Le rassemblement du personnel estime que supprimer un problème pour en créer un autre est une très mauvaise méthode et rappelle la revendication de respect de l’horaire continu de 8 heures. Le rassemblement estime également que la méthode choisie par la direction pour arriver à la suppression des horaires à coupure est opaque, non chiffrée et pas crédible. Les syndicats et le rassemblement sont plus déterminés que jamais à aller de l’avant et demandent à la direction d’ouvrir des négociations sur la base des priorités exprimées et, au minimum, de fixer une séance avec les syndicats SIT et SSP d’ici au jeudi 19 novembre à midi.

Un nouveau rassemblement du personnel contre les horaires à coupure, pour le respect de l’horaire continu de 8 heures et pour l’ouverture de négociations est convoqué pour jeudi 19 novembre, de 12h15 à 12h45 sur l’esplanade devant l’entrée principale de l’Hôpital cantonal.

Le rassemblement s’est rendu au 8e étage pour remettre à la direction une résolution concernant ces demandes.

Pour les syndicats SIT et SSP :

Manuela Cattani Secrétaire syndicale SIT



Campagnes