Appel à la grève aux HUG : Le jeudi 29 octobre 2020, toute la journée

Le 15 octobre 2020, nous étions 6’000 dans les rues pour refuser les baisses importantes de revenus prévues au budget 2021. Nous ne sommes pas dupes des appels à la solidarité du Conseil d’Etat. Loin de pallier aux dépenses supplémentaires relatives au Covid-19, vos diminutions de salaire sans précédent ont comme objectif de combler les déficits budgétaires à long terme dus entre autres aux réformes fiscales, dont la RFFA, mais aussi la baisse de l’impôt sur la fortune de 15% prévue par le Conseil d’Etat. L’Assemblée du personnel a confirmé, à l’unanimité, un débrayage du personnel de l’Etat et du secteur subventionné pour la journée du 29 octobre 2020.

Découvrez combien le projet du Conseil d’Etat vous fera perdre : cliquez ici

Venez nombreuses et nombreux Prenez votre masque, vos blouses blanches et vos casseroles !

Au programme :

8h00 Assemblée du personnel des HUG à l’Auditoire de pédiatrie : Venez prendre connaissance des éventuelles nouvelles données par le Conseil d’Etat, discuter et décider de la suite du mouvement. Les propositions y seront votées puis portées à l’assemblée générale du personnel par une délégation d’employé-e-s des HUG.

10h00 Accueil des délégations de secteurs à la salle du Faubourg. Une délégation des HUG y participera.

14h30 Rendez-vous à la Place Neuve – prises de parole

15h00 Départ de la manifestation

17h30 Arrivée sur la Place des Nations, Assemblée du personnel (en plein air)

***

Au printemps, on vous applaudissait aux fenêtres… et à l’automne on prévoit de vous enlever un mois de salaire !

Alors qu’il n’a donné aucune prime Covid, le Conseil d’Etat veut « remercier » le personnel de la santé - et toutes celles et ceux qui ont permis de poursuivre les prestations à la population et de remplir les missions de l’Etat-, par des baisses de salaires. Cette volonté est méprisante et choquante !

Exigeons le retrait des projets de loi !

Les projets de lois liés au budget 2021 (baisse salariale et blocage des annuités) doivent encore être votés au parlement. Soyons dans la rue pour défendre le maintien de nos salaires et de nos revenus. Venez nombreuses et nombreux pour faire entendre la voix du personnel, défendre des postes de terrain et lutter contre les baisses massive de salaire.

Pour consulter le tract, à diffuser massivement : Cliquez ici



Documents joints