18e Congrès du SIT
Précarités de l’emploi : construire les luttes d’aujourd’hui et de demain

Le samedi 7 décembre 2019, le SIT a tenu son 18e Congrès, lequel a réuni près de 80 délégué-e-s de tous les secteurs et commissions thématiques du syndicat.

Face à la précarisation croissante de l’emploi et des assurances sociales, le Congrès a plébiscité un renforcement de la lutte, qui tienne compte des réalités multiples vécues par les travailleuses et travailleurs.

Contre la déresponsabilisation économique et sociales des employeurs, qui passe par la démultiplication des contrats précaires, de la sous-traitance, par le plafonnement des salaires, par l’uberisation de l’emploi, la réponse doit être : la mobilisation des secteurs précarisés et le renforcement de la solidarité interprofessionnelle.

Le Congrès a également réaffirmé la nécessité de poursuivre le combat contre les discriminations à l’encontre des femmes, et celui de s’engager pleinement, aux côtés des jeunes, dans la préparation de la grève pour le climat du 15 mai prochain. Par ailleurs, à la veille de deux votations populaires cruciales pour les travailleuses et les travailleurs, le Congrès appelle à la mobilisation de ces derniers-ères pour faire échec à l’initiative de l’extrême-droite patronale dite « pour une immigration modérée », et pour obtenir un salaire minimum légal grâce à l’initiative syndicale du « 23 frs, c’est un minimum ! ».

Enfin, le Congrès a procédé à l’élection du nouveau Comité du SIT, et reconduit Diego Cabeza, Ana Paula Ferraz et Alberto Fernandes à la présidence, ainsi que Manuela Cattani et Davide De Filippo au secrétariat général.



Campagnes